LE 19 JUILLET, SYLVAIN BARNOLE S’ATTAQUE A LA TRAVERSÉE DES PYRÉNÉES

LE 19 JUILLET, SYLVAIN BARNOLE S’ATTAQUE A LA TRAVERSÉE DES PYRÉNÉES

Le diabète n’empêche pas de faire du sport. C’est le message de Sylvain Barnole, membre du Team, qui se lance dans une traversée des Pyrénées ce mardi 19 juillet.

Capture-dcran-2016-07-01-16.15.371-630x0

Faire du sport de haut niveau malgré la contrainte du diabète, c’est possible ! Le Toulousain Sylvain Barnole en est un bel exemple, lui qui va s’engager dans une traversée des Pyrénées XXL pendant le mois de juillet 2016.

Environ 400 heures de rando-course en 16 jours…

À partir du 19 juillet 2016 au départ du Perthus (Pyrénées-Orientales), ce sportif averti va s’élancer pour la TransPyrénéa, une traversée des Pyrénées à pied et en moins de seize jours, soit environ 900 kilomètres, 400 heures de marche (par comparaison, les coureurs cyclistes du Tour de France roulent environ une centaine d’heures) et 50 kilomètres de marche par jour. Des chiffres qui en disent long sur la difficulté de cette nouvelle épreuve qui se court en semi auto suffisance avec un sac de neuf kilos.

En quatre étapes, Sylvain va franchir des sommets à 2 500 mètres d’altitude à de multiples reprises en suivant le GR10, le chemin de randonnée qui traverse les Pyrénées de l’Atlantique à la Méditerranée. Un défi immense pour n’importe quel athlète qui plus est quand il faut en plus assurer sa performance sportive en emportant le diabète dans ses bagages.

13664560_10154361356094204_1128170810_n

Avec le diabète, il a dû réapprendre à courir

Sylvain, 40 ans, qui fait de la course à pied (trail, ultra trail) depuis l’âge de 20 ans a dû dompter ce diabète qu’on lui a diagnostiqué en 2008.

À l’époque, pendant mes courses, j’avais la vue qui devenait floue, j’avais terminé certaines courses sous perfusion. Quand j’ai été diagnostiqué, il  fallu que je réapprenne à courir car le diabète touche le pancréas qui ne produit plus l’insuline nécessaire à notre corps. De fait, je dois moi-même m’apporter mon insuline et gérer son taux pour ne pas tomber en hypoglycémie. Cela passe par une pompe à insuline que je vais transporter avec moi pendant toute l’épreuve. Cette pompe est connectée à moi via un cathéter et un capteur de glycémie en temps réel va envoyer des indications en direct à la pompe à insuline, décrit Sylvain.

Il s’entraîne spécifiquement depuis huit mois

« En plus de l’alimentation (il va emporter à la fois des sucres lents et des sucres rapides, des barres de céréales, du taboulé…) , de ma fatigue, je vais devoir gérer ce paramètre en plus. C’est une surveillance continuelle », souligne Sylvain qui s’entraîne spécifiquement pour l’épreuve depuis 8 mois avec de la marche rapide et des reconnaissances du parcours sur le GR 10.

Une préparation dans laquelle il est accompagné par la société toulousaine Perf Nut Assistance pour le matériel et par Type 1  running team, une association ouverte à tous, affiliée à la Fédération Française d’Athlétisme, et qui est spécialisée dans l’accompagnement des coureurs et des marcheurs diabétiques.

Cette préparation et le défi de Sylvain peuvent être suivis via la page Facebook du coureur.

Nous relayerons également sont aventure !

#RunForDiabetes #UltraTrail #Type1RunningTeam

Sources : http://actu.cotetoulouse.fr/traversee-pyrenees-pied-15-jours-defi-xxl-toulousain-diabetique_40018/

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>